Foyer Familial d’Etudiant-e-s
TOULOUSE

Les Sœurs de la Présentation

« Conservez la présence de Dieu dans toutes vos actions.

Renouvelez souvent l’intention de tout faire pour sa gloire. »

Marie Poussepin

La Congrégation

Les Sœurs de Charité, Dominicaines de la Présentation vivent leur vocation au cœur de la société.

Dans l’exercice de leurs professions (principalement dans les secteurs hospitaliers, médicaux et de l’éducation), par leurs engagements sociaux et d’Église, elles agissent pour le service des plus défavorisés et la construction de la personne dans sa dimension humaine et spirituelle.

  • L’exercice de la charité est au centre de leur vie religieuse.
  • Le travail est un moyen de vivre la pauvreté religieuse.

Elles suivent en cela le chemin tracé il y a plus de trois siècles par leur fondatrice, Marie Poussepin, véritable apôtre social de la charité.

Aujourd’hui la Congrégation est implantée dans 36 pays de quatre continents.

Marie Poussepin

Elle naît à Dourdan, près de Paris (France) le 14 octobre 1653, dans une famille d’artisans en bas de soie. Au "siècle d’or" de Louis XIV et de Colbert la misère est grande : mauvaises récoltes, maladies et guerres laissent la population dans un état dramatique.

Marie Poussepin reprend en 1680 l’entreprise en difficulté de son père pour subvenir aux besoins de sa famille mais aussi de l’économie du village.

Ouverte au progrès technique, elle comprend que l’industrie du bas de laine offre plus de débouchés et entreprend de remplacer l’aiguille par le métier à tisser. Bientôt Dourdan devient le deuxième centre du royaume en production de bas de laine ...

Elle profite de cette prospérité pour offrir à des jeunes d’apprendre le métier sans avoir à payer le droit de formation au maître de stage, sous réserve de fabriquer un certain nombre de bas. Cette pratique innovante permet à des pauvres, à des orphelins, d’acquérir un métier et donc des revenus. Elle crée des emplois pour qu’ils sortent de la misère par eux-mêmes.

Parallèlement, Marie Poussepin œuvre, avec sa mère dans une Fraternité de Charité de son village. En 1690, elle laisse l’entreprise à son frère Claude, puis s’engage en 1693 dans une Fraternité du Tiers Ordre Dominicain.

Elle est donc à la fois femme d’affaires et femme d’action, engagée pour ceux qui souffrent.

Émue par la misère des campagnes et par la condition de la femme pauvre de son époque, Marie Poussepin fonde en 1695 une fraternité dominicaine à laquelle elle donne tous ses biens. La communauté installée à Sainville, petit village de la Beauce, vit selon la tradition dominicaine mais s’affranchit du cloître afin de pouvoir exercer la charité.

Marie est la première sœur de charité dominicaine, non cloîtrée.

Vivre pleinement la vie religieuse et lutter contre la misère : à ce défi elle va consacrer sa vie.
À Sainville elle organise une petite école pour les filles, visite les malades...

Les sœurs agissent gratuitement au services des pauvres et doivent par ailleurs gagner leur vie (travail de tissage). Marie donnera une grande place au travail comme véritable ascèse et engagement fraternel pour atteindre les objectifs de la congrégation.

D’autres communautés naîtront bientôt. A la mort de leur fondatrice le 24 janvier 1744, les Sœurs de Charité, dominicaines de la Présentation de la Sainte Vierge ont vingt fondations réparties dans six diocèses.

La maison-mère de la congrégation est à Tours depuis 1813.

Marie Poussepin a été béatifiée le 20 novembre 1994.

NOUS CONTACTER :
  • Tél : 06 10 99 41 91
     ou 05 61 14 73 00
  • Fax : 05 61 14 73 02
  • Courriel
      

      

      

Foyer Familial d'Etudiantes 23 Rue Joly 31400 TOULOUSE
SPIP